Environnement et technologie
 /  Environnement et technologie

Pôle éditorial de l'UTBM

Site de Sevenans 90010 Belfort

editions@utbm.fr

33(0)3 84 58 32 72

COUV CATALOGUE 2018 PE UTBM WEB

Sous la direction de Eddie Soulier et Jacques Audran

Prix de vente ouvrage papier : 22 euros
Prix de vente ouvrage PDF : 15,40 euros
Prix de vente ouvrage papier & PDF : 24 euros
Parution : Mai 2017

ISBN ouvrage papier : 979-10-91901-18-5
ISBN ouvrage PDF : 979-10-91901-19-2
ISBN ouvrage papier & PDF : 979-10-91901-20-8
Format : Format 16 x 22 cm / 336 pages

 

Contenu : Dans le domaine de la formation professionnelle, le modèle des « communautés de pratique » (Wenger, 1998) devient une référence importante. Il est alors utile de se demander ce que sont les implications de ce modèle pour ceux et celles qui aujourd’hui s’intéressent à la formation dans son incarnation moderne, c’est-à-dire faisant appel aux réseaux, au numérique, aux capacités des individus et des groupes à gérer, à leur manière, leur environnement d’apprentissage. Comme le souligne Étienne Wenger-Trayner en introduction de cet ouvrage, la formation est une affaire de knowledgeability, d’aptitude à appréhender la connaissance. Cet ouvrage a également été conçu pour accompagner le projet InnovENT-E qui entend proposer une offre de formation multiforme aux entreprises désireuses de développer leurs compétences en matière d’innovation. Or, il est actuellement inimaginable de proposer une formation à l’innovation qui ne serait pas par elle-même innovante. Le projet prévoit ainsi de faire largement appel aux concepts issus de la réflexion sur les communautés de pratique pour favoriser le succès des formations prévues. Mais il apparaît vite que le concept de communautés de pratique ne se laisse pas facilement appréhender. Modèle d’analyse de l’activité humaine pour certains, instrument de management des connaissances et source d’inspiration organisationnelle pour d’autres, l’approche des communautés de pratique peut prendre des formes très diverses. Cet ouvrage, qui regroupe des modèles, des expériences menées en entreprise et des pistes de travail, entend apporter une aide pour tirer parti des processus collectifs de création de connaissance. Plus qu’un palliatif à l’isolement, la formation au sein de communautés virtuelles peut être pensée comme un système reliant, produisant et source d’innovation. L’ambition de cet ouvrage dépasse le seul projet InnovENT-E et peut intéresser tout concepteur ou ingénieur pédagogique désirant tirer parti des modèles et expériences proposés par le collectif des auteurs qui ont participé à ce projet.

Auteurs : Stéphane Allaire, Jacques Audran, Jean-Philippe Bootz, Pier-Ann Boutin, Alain Breuleux, Valérie Buisson, Samir Chekaoui, Amaury Daele, Véronique Fortun-Carillat, Vincent Gagnon, Louis-Pierre Guillaume, Christine Hamel, Marie-Desneiges Hamel, Hélène Hoblingre, Céline Joiron, Thérèse Laferrière, Nicolas Laroche, Pascal Lièvre, Christian Martin, Pascal Martineau, Jessica Métivier, Michaël Nezet, Christian Perreault, François Silva, Eddie Soulier, Pascale Thériault, Florence Thiault, Chantal Trépanier, Sandrine Turcotte, Étienne Wenger

Denis Choulier

Prix de vente : 15 euros
Parution : Janvier 2009

ISBN : 978-2-914279-41-3
Format : 16 x 22 cm / 176 pages

Public : Etudiants ingénieurs / Enseignants et professionnels de la conception de produits techniques

 

Contenu : La conception est une activité courante, voire commune. Encore très peu comprise, elle ne repose sur aucune théorie explicative globale, en particulier pour décrire ce que font des concepteurs cherchant à proposer des idées pour un produit nouveau. L’objectif de cet ouvrage est d’en donner des « clés de lecture ». En deux parties.
·    D’abord un large panorama des approches de la conception « inventive », qui souligne notamment la diversité des discours – donc la complexité.
·    Ensuite une modélisation, selon les points de vue complémentaires sur un objet en cours de conception (structure, comportement, fonction, besoin), puis sur les sous-activités.
Cet ouvrage s’adresse aux étudiants ingénieurs, mais aussi aux enseignants et professionnels de la conception de produits techniques. Il vise à les aider à observer, comprendre, puis à  piloter leur activité. Il concerne également ceux qui, sans être impliqués directement dans la conception, souhaitent en comprendre mieux les ressorts.

Auteur : Denis Choulier

par Denis Choulier en collaboration avec Pierre-Alain Weite

Prix de vente ouvrage papier : 14 euros
Prix de vente ouvrage PDF : 10 euros
Parution : Octobre 2011

ISBN ouvrage papier : 978-2-914279-55-0
ISBN ouvrage PDF : 978-2-914279-56-7
Format : 16 x 22 cm / 224 pages

 

Contenu : TRIZ apparaît comme une méthode de résolution de problèmes, instrumentée par des outils destinés à comprendre (différemment) le fonctionnement d’un objet / système technique, à orienter le regard en direction des paramètres influant, à identifier et modéliser des problèmes élémentaires, puis à assister la recherche de solutions techniques à ces problèmes.
Dans ce livre, les principaux concepts et outils de TRIZ sont exposés. Le premier chapitre présente des outils de compréhension du fonctionnement qui portent sur la notion de contrôle, l’utilisation de l’énergie dans un système, et la coordination de rythmes de son fonctionnement. Le second discute de l’évolution des objets / systèmes. Le troisième oriente vers la résolution idéale. Le quatrième chapitre traite des contradictions – notion centrale dans TRIZ – et de leurs routines de résolution. Enfin, le cinquième présente une modélisation plus abstraite et les outils associés de résolution : les modèles champs substances et standards.
Pour chaque chapitre, après une rapide présentation des notions de TRIZ, l’auteur propose des moyens pour interpréter et mettre en application la démarche, puis des exemples détaillant la procédure suivie. Une mise en perspective de chaque chapitre est ensuite donnée, pour comparer TRIZ à d’autres outils / méthodes, et interroger les concepts.

Auteur : Denis Choulier en collaboration avec Pierre-Alain Weite

sous la direction d’Emmanuel Ngnikam et Émile Tanawa

Prix de vente ouvrage papier : 20 euros
Prix de vente ouvrage PDF : 14 euros
Parution : Juillet 2011

ISBN ouvrage papier : 978-2-914279-49-9
ISBN ouvrage PDF : 978-2-914279-50-5
Format : 16 x 22 cm / 336 pages

 

Contenu : Cet ouvrage, rédigé sous la direction de deux universitaires de renom, Emmanuel Ngnikam (Dr.) et Émile Tanawa (Pr.), présente les résultats d’une étude scientifique menée de 2003 à 2009. Il intéressera tous ceux qui, dans le domaine de l’environnement et de la santé, sont soucieux d’utiliser l’approche du développement durable dans leurs projets et programmes.
Les auteurs montrent comment, grâce à une démarche ÉCOSANTÉ, chercheurs, autorités et citoyens sont mieux à même de s’organiser pour relever les défis que posent l’assainissement de leur cadre de vie et la protection de la santé des enfants. Les chercheurs et les acteurs de développement peuvent ainsi acquérir un savoir-faire des plus pertinents.
Les principaux liens entre l’eau, l’assainissement et la santé sont établis. En premier lieu, les multiples liens qui existent entre l’assainissement et la qualité de la nappe souterraine d’où les populations de quartiers urbains denses tirent l’essentiel de leur eau de consommation. En second lieu, les pratiques et comportements des populations qui influent sur la qualité de l’eau qu’elles consomment. En troisième lieu, les facteurs environnementaux, économiques et sociaux, déterminants majeurs du statut sanitaire des enfants de moins de cinq ans dans les quartiers précaires des grandes villes comme Yaoundé. En modifiant les pratiques et comportements au sein des ménages, on améliore de manière significative la santé des enfants.
La démarche mise en oeuvre dans cette étude a généré des innovations, tant technologiques que sociales, qui ont permis de faciliter la conservation et le traitement de l’eau à domicile. Certaines de ces innovations ont valu à cette équipe d’être lauréate du Grand prix du concours « Eau pour tous » de la Fondation SUEZ Environnement de l’Institut de France en 2010.

Auteur : Roger Feumba, Jean Meli, Benoît Mougoue, Emmanuel Ngnikam, Issidor Noumba, Émile Tanawa, Jean Ghislain Tabue Youmbi

Communiqué de presse sur cette équipe et ses travaux :
· FONDATION SUEZ ENVIRONNEMENT EAU POUR TOUS  : télécharger le document

sous la direction de Maxime Wack, Ahmed Nait-Sidi-Moh, Jaafar Gaber, Pierre-Yves Gilliéron, Yves Alexandre

Prix de vente : 20 euros
Parution : Septembre 2009

ISBN : 978-2-914279-40-6
Format : 16 x 22 cm / 416 pages

 

Contenu : Une révolution numérique est en cours avec le développement du positionnement satellitaire. Initialement d’origine militaire, il est dorénavant au coeur de multiples applications civiles. Après le succès du GPS, l’Union européenne s’équipe avec Galileo (une constellation de 30 satellites en service en 2013) et dispose d’un système intermédiaire,
Egnos, qui offre déjà des performances supérieures au GPS (par exemple pour l’aviation civile).
Cet ouvrage fait le point sur les potentiels et enjeux de services du géopositionnement, sur les divers systèmes et solutions informatiques en jeu, sur les aspects juridiques, de sécurité ou cartographiques. Il présente des applications en mobilités et transports durables : suivi du trafic routier, suivi en temps réel de transports sensibles, réseaux mobiles, analyse des déplacements, déplacements pédestres assistés, etc.
· Préface :
Matthias Ruette, directeur général Énergie et Transports à la Commission européenne
· Introduction : Yannick d’Escatha, président-directeur général du CNES et coordinateur
interministériel de Galileo

Auteurs : Yves Alexandre, Didier Assossou, Alexis Bacelar, Mohamed Bakhouya, Véronique Chazal, Nathanaël Cottin, Arnaud de La Fortelle, Thierry Delot, Michael Flamm, Jaafar Gaber, Pierre-Yves Gilliéron, Patrick Gendre, Jérôme Legenne, Philippe Marchal, Dominique von der Mühll, Ahmed Nait-Sidi-Moh, Thierry Piette-Coudol, Fabrice Reclus, Thomas Röhr, Ana Roxin, Monica Ruzicka-Rossier, Maxime Wack

par Mohammed Sahsah

Prix de vente : 18 euros
Parution : Janvier 2010

ISBN : 978-2-914279-45-1
Format : 16 x 22 cm / 256 pages

Public : Bibliothèques universitaires, associatives et municipales, population des régions minières francophones, historiens et sociologues (des techniques, du travail, des villes, etc.), organismes d’urbanisme, grand public curieux.

 

Contenu : La ville de Khouribga surgit dans une région désertique du Maroc, quand l’OCP (Office chérifien des phosphates) commence à exploiter le gisement local, sous contrôle des autorités françaises. L’OCP organise l’espace urbain, imprime sa marque à l’habitat, aux rapports socioculturels et aux quartiers, les distribuant selon les ethnies, dans une ville divisée entre quartiers autochtones et cité européenne (principalement française), que sépare une voie ferrée.
C’est aujourd’hui une capitale régionale, dépassant 160 000 habitants. Entre le protectorat français et l’indépendance, le site est devenu le plus grand gisement phosphatier du monde, activité générant le développement d’activités annexes. Les changements techniques sont minutieusement décrits, ainsi que la vie urbaine (configuration, vie quotidienne, changements). Un prolétariat ouvrier jeune et masculin s’est peu à peu transformé en une population familiale, urbaine et diversifiée, mais encore dépendante du phosphate. Avec plusieurs avenirs possibles.

Auteur : Mohammed Sahsah

par Emmanuel Ngnikam et Emile Tanawa

Prix de vente : épuisé – en ligne gratuitement
Parution : Décembre 2006

ISBN : 978-2-914279-32-1
Format : 16 x 22 cm / 288 pages

 

Contenu : La gestion des déchets demeure un problème dans les villes africaines. Etats, élus locaux, techniciens et usagers cherchent les moyens pour assurer la propreté des villes et préserver leur environnement.
Destiné aux étudiants, aux enseignants et aux gestionnaires des villes, cet ouvrage s’appuie sur des travaux de terrain conduits de 1992 à 2004 dans une dizaine de villes d’Afrique de l’ouest et du centre. Ses analyses et propositions concernent aussi d’autres pays du monde tropical.
Il analyse la gestion et le traitement des déchets, les politiques et leur financement, enfin le cadre institutionnel en Afrique.
Le plus difficile pour les gestionnaires des villes est de choisir le système à mettre en œuvre en fonction des contraintes environnementales, technologiques, économiques et même culturelles. Cet ouvrage montre qu’on peut utiliser la méthode d’analyse du cycle de vie (ACV), qui permet d’identifier le système le plus « éco-compatible » sur la base de six critères environ-nementaux : épuisement des réserves naturelles, effet de serre, eutrophisation, acidification, impact toxique et écotoxique et enfin le volume occupé par les déchets en décharge.
·
Ouvrage réalisé avec le soutien de l’Agence universitaire de la Francophonie
· Préface : Paul Vermande, Pr. émérite de l’INSA de Lyon (France).

Auteurs : Emmanuel Ngnikam, Emile Tanawa

par Luc Gwiazdzinski

Prix de vente : 20 euros
Parution : Mars 2007

ISBN : 978-2-914279-29-1
Format : 16 x 22 cm / 216 pages

 

Contenu : Depuis le début des années 90, on assiste à une colonisation progressive de la nuit urbaine par les activités économiques. Face à l’augmentation de la demande festive ou laborieuse, les villes européennes ont dû repenser leurs réseaux de transport. Malgré les freins liés à la plus faible rentabilité, aux coûts supérieurs et aux problèmes de dégradations ou d’insécurité, pouvoirs publics, associations et entreprises ont développé une nouvelle offre de services nocturnes. Souvent expérimentés à l’occasion d’événements excep–tionnels (Nuits blanches…) ces services participent à la recomposition d’un nouvel espace de travail et de loisirs nocturne et à la définition d’une nouvelle urbanité. Leur développement intermodal et multiscalaire, l’animation des pôles de transit, l’information et le confort accru, peuvent contribuer à l’émergence de villes plus accessibles et hospitalières. La nuit a décidément beaucoup de choses à dire au jour.
· Ouvrage réalisé avec le soutien du ministère des Transports
· Préface : Jean-Claude Ziv, Professeur Titulaire de la Chaire Logistique Transport et Tourisme du Conservatoire National des Arts et Métiers, Conseiller de la Direction Générale de Veolia Transports
· Postface : Jean-Jacques Payan, Ancien président du conseil d’administration de l’Université de technologie de Belfort-Montbéliard et de la Maison du Temps et de la mobilité, ancien directeur Général du C.N.R.S et des Enseignements Supérieurs et de la Recherche au Ministère de l’Education Nationale, ancien Directeur de la Recherche du Groupe Renault

Auteur : Luc Gwiazdzinski

Sous la direction de Pierre Lamard et Raymond Woessner

Prix de vente : en ligne gratuitement
Parution : Septembre 2007

ISBN : 978-2-914279-36-9
Format : 16 x 22 cm / 288 pages

Public : Géographie ; patrimoine industriel ; économie ; aménagement du territoire ; élu

 

Contenu : Depuis un siècle, un projet de rapprochement territorial prend tournure entre Bâle, Mulhouse et Belfort-Montbéliard, précisément là où se croisent France, Allemagne et Suisse.
Aujourd’hui, dans l’esprit d’une Europe des régions, l’idée d’un territoire Rhin-sud connaît de nouveaux développements : échanges universitaires et culturels, pôle automobile, autoroutes, TGV et Euro-airport.
On trouvera ici une sélection d’analyses tirée de tables rondes tenues à Mulhouse depuis 2001 sur ce qui rapproche le nord de la Franche-Comté et le sud de l’Alsace : patrimoine industriel et défis futurs de l’industrie, recherche et formation techniques, nouveaux réseaux, aménagement local… une nouvelle entité territoriale est-elle en train de naître sur ces frontières ?

Auteurs : Michel Brandner, Michel Cotte, M’Hamed Dif, Pierre Fluck, Bruno Fontalirand, Marina Gasnier, Jean-Alain Heraud, Laurent Kammerer, Pierre Lamard, Jean-Pierre Micaëlli, Serge Ormaux, Fabienne Picard, Bernard Reitel, Nathalie Rodet-Kroichvili, Frédéric Santamaria, Hanz Wirz, Raymond Woessner

Coédition : Université de Technologie de Belfort-Montbéliard et Université de Haute-Alsace

Sous la direction de Eric Monnin et Gilles Ferréol

Prix de vente ouvrage papier : 15 euros
Prix de vente ouvrage PDF : 11 euros
Prix de vente ouvrage papier & PDF : 17 euros
Parution : Juin 2013

ISBN ouvrage papier : 978-2-914279-89-5
ISBN ouvrage PDF : 978-2-914279-90-1
ISBN ouvrage papier & PDF : 978-2-914279-91-8
Format : 16 x 22 cm / 256 pages

 

Contenu : Quinze communications, regroupées en deux grandes parties, structurent ce volume et font dialoguer universitaires et praticiens appartenant à différentes institutions tant en France qu’à l’étranger. Des éléments de cadrage, articulant sport, santé et cohésion sociale, sont tout d’abord privilégiés dans une optique pluridisciplinaire. L’accent est mis en particulier sur l’analyse et l’évaluation de dispositifs ayant trait au bien-être relationnel, aux pratiques d’entraînement ou bien encore aux effets de l’activité physique et, plus spécifiquement, de la randonnée pédestre sur la prévention du cancer. Des études de cas, illustrant les propos précédents, sont ensuite proposées, se rapportant notamment aux jeux traditionnels ou au folk-football britannique, au vieillissement ou aux parcours de remise en forme au Cameroun.

Auteurs : Stefano Balzarini, Sleheddinne Ben Fredj, Guy Berçot, Jean-Paul Callède, Éric Dugas, Bertrand During, Ali Elloumi, Gilles Ferréol, Laurent Sébastien Fournier, Alain Groslambert, Sébastien Haissat, Claude Hüe, Bernard Jolibert, Elsa Kalbacher, Christophe Maillard, Désiré Manirakiza, Éric Monnin, Ahmed Moro, François Vedelago, Fabienne Venot.

Denis Choulier

Prix de vente ouvrage papier : 13 euros
Prix de vente ouvrage PDF : 9 euros
Prix de vente ouvrage papier & PDF : 15 euros
Parution : Septembre 2014

ISBN ouvrage papier : 978-2-914279-95-6
ISBN ouvrage PDF : 978-2-914279-96-3
ISBN ouvrage papier & PDF : 978-2-914279-97-0
Format : 16 x 22 cm / 96 pages

 

Contenu : À la suite d’un premier ouvrage (Comprendre l’activité de conception, 2008), ce livre propose une vision synthétique et plus aboutie d’un ensemble de concepts descripteurs de l’activité de conception. Il s’agit de définitions et d’hypothèses en nombre réduit, ainsi que des corollaires dérivés de ces hypothèses.
La conception est vue comme une activité hautement cognitive. Elle demande à appliquer des raisonnements fondés sur la logique pour construire un ensemble cohérent et justifié de propositions sur un objet/produit/système technique. Elle requiert la définition d’un cadre pour l’évaluation du système. Elle exige de reconnaître et de prendre en compte des conséquences de choix de paramètres descripteurs du produit. Ce sont des effets contingents. Ils expliquent que la conception ne peut qu’exceptionnellement être considérée comme une démarche descendante partant d’une définition de besoin pour se clore par une proposition de plans de définition. Il y a coévolution de l’ensemble des paramètres et des problèmes, ainsi que de l’évaluation. De plus, la conception demande la mise en place d’une activité métacognitive destinée à construire et piloter l’activité chemin faisant, en prenant en compte les limites cognitives du concepteur et les contraintes sur l’activité.
Cette description est destinée à donner à chacun, concepteur, client, responsable, enseignant, étudiant…, une représentation de l’activité lui permettant de mieux agir ou interagir.

Auteur : Denis Choulier

l'UTBM EN VIDEO

UNIVERSITÉ DE TECHNOLOGIE DE BELFORT-MONTBÉLIARD

90010 Belfort cedex
Tel : +33 (0) 3 84 58 30 00
Fax : +33 (0) 3 84 58 30 30
Etablissement public membre de la Conférence des Grandes Ecoles (CGE), l’UTBM est habilitée par la Commission des Titres d’Ingénieur (CTI) à délivrer le titre d’ingénieur français et le label européen de qualité EUR-ACE pour la reconnaissance de ses 9 spécialités de diplôme d’ingénieur.



+ Mentions légales

EN DIRECT SUR TWITTER