Les derniers ouvrages
 /  Les derniers ouvrages

Sous la direction de John Didier, Grazia Giacco et Sabine Chatelain

Prix de vente ouvrage PDF : 9,90 euros
Parution : Juillet 2018

ISBN ouvrage numérique : 979-10-91901-33-8
Format : 16 x 22 cm / 232 pages

 

Contenu : Cet ouvrage collectif contribue à la réflexion actuelle axée sur la portée épistémologique et didactique des disciplines scolaires. Adopter une posture d’auteur, favoriser des approches didactiques qui remettent au centre les pratiques de création : ces actes sollicitent un nouveau rapport aux savoirs et créent des nouvelles traces dans l’espace de la culture. Au gré des différents chapitres, les auteurs investiguent une compréhension de la culture en tant qu’aptitude à créer et à structurer le savoir dans son épaisseur. Aussi, il est nécessaire de poser notre regard de chercheurs, didacticiens, artistes, sur ces questions qui émergent dès lors qu’on laisse dialoguer culture et création dans le champ de l’éducation et de la formation et dans la société d’aujourd’hui.

Auteurs : IRaphaël Brunner, Sabine Chatelain, Séverine Desponds Meylan, Thierry Dias, John Didier, Grazia Giacco, Nicole Goetschi Danesi, Anja Küttel, Moira Laffranchini Ngoenha, Vincent Marbacher, Yves Renaud, Yvan Schneider, Tilo Steireif

sous la direction de Delphine Caroux, Michel J.F. Dubois et Loïc Sauvée

Prix de vente ouvrage papier : 15 euros
Prix de vente ouvrage PDF : 11 euros
Prix de vente ouvrage papier & PDF : 17 euros
Parution : Mai 2018

ISBN ouvrage papier : 979-10-91901-30-7
ISBN ouvrage PDF : 979-10-91901-31-4
ISBN ouvrage papier & PDF : 979-10-91901-32-1
Format : 14,8 x 21 cm / 200 pages

 

Contenu : L’agriculture contemporaine vit une mutation technique d’importance, et de manière concomitante l’agro-machinisme connait une transformation profonde. Cet ouvrage, en prenant appui sur des récits professionnels d’agriculteurs et d’entrepreneurs de l’agro-équipement ainsi que sur des exposés de chercheurs en sciences sociales et en sciences agronomiques, a pour ambition d’appréhender ces évolutions et d’en saisir leurs modalités.
En effet l’agro-équipement est un lieu majeur d’intégration des multifonctionnalités agro-écosystémiques permises par le monde vivant, végétal et animal. Les nouveaux moyens technologiques peuvent en augmenter et en intensifier les effets. Mais l’objet agromachinique, par sa plasticité et son adaptabilité aux diverses fonctions combinées à différents niveaux d’échelle – de la parcelle aux espaces virtuels, en passant par l’exploitation agricole – s’inscrit dans une multiplicité de configurations nouvelles, associant objets connectés, autonomie énergétique du système de production agricole, adaptations d’outils existants, invention d’outils…
Au coeur de ces transformations, certains agriculteurs s’inscrivent dans une volonté de transformation des modes de production par l’élaboration d’un projet global d’exploitation et contribuent à ces évolutions, développant leurs capacités d’invention et d’innovation techniques et/ou agro-machiniques. Cette capacité inventive renouvelée se fait le plus souvent en lien à de nouveaux milieux associés. L’évolution agro-machinique en cours pourrait ainsi pré-figurer un bouleversement des modes de création et de diffusion des savoirs et des techniques agricoles.

Contributeurs : Matthieu Arnoux, Marie-Asma Ben Othmen, Delphine Caroux, Petros Chatzimpiros, Corentin Cheron, Philippe Colin, Xavier David-Beaulieu, Arnaud De La Fouchardiere, Michel J.-F. Dubois, Fatma Fourati-Jamoussi, Michel Galmel, Perrine Herve-Gruyer, Romain Piovan, Loïc Sauvée.

sous la direction de Marianne Chouteau, Joëlle Forest et Céline Nguyen

Prix de vente ouvrage papier : 14 euros
Prix de vente ouvrage PDF : 9,80 euros
Prix de vente ouvrage papier & PDF : 16 euros
Parution : Mars 2018

ISBN ouvrage papier : 979-10-91901-27-7
ISBN ouvrage PDF : 979-10-91901-28-4
ISBN ouvrage papier & PDF : 979-10-91901-29-1
Format : 14,8 x 21 cm / 200 pages

 

Contenu : L’innovation est incontestablement l’un des mots-clés de ces dernières années. Facteur de croissance et source d’espoir, elle ne cesse de susciter l’intérêt des entreprises, associations ou collectivités. Les contributions rassemblées dans cet ouvrage visent ainsi à mettre à jour le « mode d’existence des innovations » pour reprendre l’expression du philosophe Gilbert Simondon, dont la pensée féconde nous aide à penser la technique et à en faire un élément de culture.
Ce livre a donc pour vocation d’éclairer notre compréhension du processus d’innovation en nous posant les questions suivantes : quel est le rôle de l’innovateur ? Dans quelle mesure l’environnement social, culturel, politique etc., influe-t-il la genèse de l’innovation ? Repère-t-on la mise en œuvre de la rationalité créative durant le processus de conception ?
Pour y répondre nous proposons au lecteur une approche historique et originale, celle des biographies qui de fait, incluent l’environnement d’action. Nous faisons le pari que la biographie d’innovation constitue un vecteur d’intelligibilité de la genèse des innovations. Les sept chapitres de cet ouvrage constituent un matériau utile qui met en lumière les individus impliqués dans le processus d’innovation tout en mettant également en évidence les conditions dans lesquelles ces innovations peuvent voir le jour. Les biographies d’innovations au cœur de cet ouvrage nous permettront de voyager dans le temps (du XVe siècle à aujourd’hui) et dans des univers techniques et scientifiques variés : de la céramique commune au rivet hydraulique en passant par l’imprimerie, l’horlogerie ou l’industrie automobile jusqu’à la chimie et l’instrumentation scientifique.

Contributeurs : Marianne Chouteau, Jérôme Fatet, Joëlle Forest, Bruno Jacomy, Philippe Jaussaud, Pierre Lamard, Alain P. Michel, Martine Mille, Céline Nguyen.

sous la direction de Michel J.F. Dubois, Marie-Laure Vitali et Michel Sonntag

Prix de vente ouvrage papier : 17 euros
Prix de vente ouvrage PDF : 12 euros
Prix de vente ouvrage papier & PDF : 19 euros
Parution : Décembre 2017

ISBN ouvrage papier : 979-10-91901-24-6
ISBN ouvrage PDF : 979-10-91901-25-3
ISBN ouvrage papier & PDF : 979-10-91901-26-0
Format : 14,8 x 21 cm / 288 pages

 

Contenu : On assiste à l’émergence d’une transformation de la description des compétences nécessaires aux ingénieurs de demain, ceux et celles qui sont attendu(e)s pour réaliser une transformation sociétale estimée urgente. Un appel insistant est que l’ingénieur doit conserver ses capacités de rigueur et de méthode, tout en étant capable de mener des recherches, d’inventer des nouveaux procédés, des nouveaux outils, des nouveaux produits finis, et d’innover, c’est-à-dire d’être capable d’accompagner les inventions jusqu’à leur intégration dans la société.
L’ingénieur du XXIe siècle, tout en maîtrisant l’informatique, les mathématiques et les sciences relatives à son domaine, ne se contentera pas d’être un modélisateur et un optimisateur. Il saura prendre en compte les enjeux systémiques tels que la durabilité et la viabilité sociale dans son rôle de concepteur et de pilote d’innovation. Son ingéniosité ne se limitera pas à la production de systèmes et de produits performants, il osera dialoguer avec les artistes et prendre en compte les enjeux de sociétaux de l’innovation. Il aura donc développé une sensibilité esthétique et saura se transformer en « architecte », ouvert aussi à l’anthropologie et la sociologie. Dans le cadre du développement durable, l’éthique ne restera pas une lettre morte. À sa façon il s’inscrira ainsi dans le nouveau modèle d’humanisme qui émerge.
C’est ce qu’il apparait dans cet ouvrage où la diversité des angles d’approche est éclairante et formatrice. Les écoles ouvertes sur la créativité et les réseaux d’entreprises innovantes, par les interactions entre personnes et entre disciplines qu’elles provoquent, peuvent devenir l’amorçage d’un tel modèle. L’implication dans la créativité de la formation et des activités de l’ingénieur, les témoignages sur ce qui se réalise, ainsi que la mise en place de formations par projet, élargissent la gamme des possibles et confortent ceux qui osent.

Contributeurs : Nejib Abdelmoula, Maxime Agnès, Nicolas Bataille, Edwige Bombaron, Samira Bourgeois-Bougrine, Emmanuel Cardonna, Gérard Chamayou, Marie-Françoise Chevallier-Le Guyader, Marianne Chouteau, Laurent Couturier, Mathieu Dalmais, Auréline Doreau, Michel Dubois, Marie-Pierre Escudié, Joëlle Forest, Fatma Fourati-Jamoussi, Alain Fruleux, Linda Gardelle, Nathalie Gartiser, Benoît Humblot, Sandra Huret, Aurélie Javelle, Gaëlle Kotbi, Souad Latorre, Gilles Lecocq, Valérie Leroux, Tiphaine Liu, Laurent Mahieu, Sophie Mano-Avril, Arnaud De Maria, Denis Maricourt, Tanguy Martin, Céline Nguyen, Jean-Gabriel Offroy, Eduardo Palmieri, Olivier Reynet, Anaïs Rolez, Julien Romestant, Camille Rouchi, Ana Ruiz Bowen, Loïc Sauvée, Michel Sonntag, Marie-Laure Vitali.

Sous la direction de John Didier, Yves-Claude Lequin et Denis Leuba

Prix de vente ouvrage papier : 17 euros
Prix de vente ouvrage PDF : 12 euros
Prix de vente ouvrage papier & PDF : 19 euros
Parution : Octobre 2017

ISBN ouvrage papier : 979-10-91901-21-5
ISBN ouvrage PDF : 979-10-91901-22-2
ISBN ouvrage papier & PDF : 979-10-91901-23-9
Format : Format 16 x 22 cm / 280 pages

 

 

Contenu : Enrichir la compréhension des techniques au sein de la démocratie nécessite de repositionner le rôle et la fonction de l’enseignement de la technologie au sein de nos institutions de formation. Ce livre Devenir acteur dans une démocratie technique Pour une didactique de la technologie propose un regard pluridisciplinaire sur ce qui contribue à la construction d’une démocratie où les citoyens participeront aux choix techniques fondamentaux. Principalement d’un point de vue épistémologique et didactique.
A cette fin, l’ouvrage induit un changement de paradigme dans la construction des savoirs techniques : plus que sur l’usage des techniques (existantes ou nouvelles), il se concentre sur la conception de celles-ci, comme phase essentielle pour la formation du futur citoyen. Pour enseigner la technologie en vue de former des citoyens acteurs dans les décisions qui orientent les systèmes techniques les concernant, nous privilégions une didactique de la technologie centrée sur l’activité de conception ou de re-conception d’objets et de systèmes techniques.

Auteurs : Myriam Bouverat, Daniel Curnier, John Didier, Philippe Hertig, Andreas Käser, Pierre Lamard, Yves-Claude Lequin, Denis Leuba, Clément Mabi, Alain Pache, Florence Quinche, Jérôme Valluy, Mireille Ventura

Sous la direction de Eddie Soulier et Jacques Audran

Prix de vente ouvrage papier : 22 euros
Prix de vente ouvrage PDF : 15,40 euros
Prix de vente ouvrage papier & PDF : 24 euros
Parution : Mai 2017

ISBN ouvrage papier : 979-10-91901-18-5
ISBN ouvrage PDF : 979-10-91901-19-2
ISBN ouvrage papier & PDF : 979-10-91901-20-8
Format : Format 16 x 22 cm / 336 pages

 

 

Contenu : Dans le domaine de la formation professionnelle, le modèle des « communautés de pratique » (Wenger, 1998) devient une référence importante. Il est alors utile de se demander ce que sont les implications de ce modèle pour ceux et celles qui aujourd’hui s’intéressent à la formation dans son incarnation moderne, c’est-à-dire faisant appel aux réseaux, au numérique, aux capacités des individus et des groupes à gérer, à leur manière, leur environnement d’apprentissage. Comme le souligne Étienne Wenger-Trayner en introduction de cet ouvrage, la formation est une affaire de knowledgeability, d’aptitude à appréhender la connaissance. Cet ouvrage a également été conçu pour accompagner le projet InnovENT-E qui entend proposer une offre de formation multiforme aux entreprises désireuses de développer leurs compétences en matière d’innovation. Or, il est actuellement inimaginable de proposer une formation à l’innovation qui ne serait pas par elle-même innovante. Le projet prévoit ainsi de faire largement appel aux concepts issus de la réflexion sur les communautés de pratique pour favoriser le succès des formations prévues. Mais il apparaît vite que le concept de communautés de pratique ne se laisse pas facilement appréhender. Modèle d’analyse de l’activité humaine pour certains, instrument de management des connaissances et source d’inspiration organisationnelle pour d’autres, l’approche des communautés de pratique peut prendre des formes très diverses. Cet ouvrage, qui regroupe des modèles, des expériences menées en entreprise et des pistes de travail, entend apporter une aide pour tirer parti des processus collectifs de création de connaissance. Plus qu’un palliatif à l’isolement, la formation au sein de communautés virtuelles peut être pensée comme un système reliant, produisant et source d’innovation. L’ambition de cet ouvrage dépasse le seul projet InnovENT-E et peut intéresser tout concepteur ou ingénieur pédagogique désirant tirer parti des modèles et expériences proposés par le collectif des auteurs qui ont participé à ce projet.

Auteurs : Stéphane Allaire, Jacques Audran, Jean-Philippe Bootz, Pier-Ann Boutin, Alain Breuleux, Valérie Buisson, Samir Chekaoui, Amaury Daele, Véronique Fortun-Carillat, Vincent Gagnon, Louis-Pierre Guillaume, Christine Hamel, Marie-Desneiges Hamel, Hélène Hoblingre, Céline Joiron, Thérèse Laferrière, Nicolas Laroche, Pascal Lièvre, Christian Martin, Pascal Martineau, Jessica Métivier, Michaël Nezet, Christian Perreault, François Silva, Eddie Soulier, Pascale Thériault, Florence Thiault, Chantal Trépanier, Sandrine Turcotte, Étienne Wenger

sous la direction de Michel J.F. Dubois et Loïc Sauvée

Prix de vente ouvrage papier : 15 euros
Prix de vente ouvrage PDF : 11 euros
Prix de vente ouvrage papier & PDF : 17 euros
Parution : Avril 2016

ISBN ouvrage papier : 979-10-91901-15-4
ISBN ouvrage PDF : 979-10-91901-16-1
ISBN ouvrage papier & PDF : 979-10-91901-17-8
Format : 14,8 x 21 cm / 240 pages

 

Contenu : Les évolutions techniques récentes du monde agricole sont traversées par des mouvements complexes : la révolution numérique, la redécouverte des processus dits naturels, la simplification des techniques, la recherche de synergies liées aux besoins d’autonomie énergétique.
Quels sens donner à ces mouvements d’apparence contradictoire ? Nous avons fait le choix dans cet ouvrage de faire dialoguer agriculteurs et chercheurs en sciences humaines et sociales, afin d’appréhender les nouveaux rapports existants entre l’homme, la technique et le vivant.
Pour interroger ces évolutions agrotechniques nous sommes d’abord partis de la technique elle-même et de son histoire ; puis nous avons fait l’hypothèse que ces évolutions revêtent une multitude de voies possibles dans les processus de production du vivant et dans leur concrétisation à différents niveaux d’interaction.
L’exploration collective a porté sur ce qui fonde le vivant et la technique ainsi que sur les représentations qui leur sont associées. Elle s’est poursuivie par la (re)découverte de ces interactions. L’ouvrage montre que cette ouverture des possibles, rendue visible par le croisement des différents points de vue, pourrait conduire à l’invention d’une nouvelle culture technique agricole. C’est au final la situation de l’agriculteur, de son autonomie, de sa place et de son rôle dans les transformations à venir qui constitue la matière centrale de ce livre.

Contributeurs : Michel J.-F. Dubois, Alfred Gässler, Michel Griffon, Xavier Guchet, Patrick du Jardin, Fabien Knittel, Erick Lebrun, Aubin Lafon, Michel Lucas, Thierry Ribeiro, Loïc Sauvée

Textes rassemblés par Ana Cardoso de Matos, Giovani Luigi Fontana, Anne-Françoise Garçon

Prix de vente ouvrage papier : 18 euros
Prix de vente ouvrage PDF : 12,6 euros
Prix de vente ouvrage papier & PDF : 20 euros
Parution : Juin 2016

ISBN ouvrage papier : 979-10-91901-12-3
ISBN ouvrage numérique : 979-10-91901-13-0
ISBN ouvrage papier & PDF : 979-10-91901-14-7
Format : 16 x 22 cm / 216 pages

 

Contenu : Le présent volume est l’aboutissement éditorial d’un travail sur les patrimoines de l’ingénierie qui s’était initialement concrétisé par la journée d’études internationale du 6 juillet 2012, à l’Université de Paris I Panthéon-Sorbonne. Cette journée a été organisée dans le cadre des activités des jeunes chercheurs et doctorants du master Erasmus Mundus TPTI, c’est-à-dire « Techniques, patrimoine, territoires de l’industrie », qui réunit un consortium universitaire international autour de ces questions, en offrant d’intéressantes opportunités d’échanges aux jeunes chercheurs.
Les grands ouvrages de génie civil ont eu d’importantes conséquences paysagères et sociales. La mutation du paysage est aussi en lien direct avec la mise en place des grands systèmes techniques et avec l’aménagement des territoires de l’industrie. Ce patrimoine technique suscite un intérêt croissant. Le présent volume interroge les questions de sa protection, sa préservation et de sa valorisation.

Cet ouvrage a été réalisé en partenariat avec le Master Erasmus Mundus TPTI.

Auteurs : Inmaculada Aguilar Civera, Dominique Barjot, Jean-François Belote, Ana Cardoso de Matos, Magdalena Chimisso, Michel Cotte, Pascal Dessables, Dmitri Gouzevitch, Irina Gouzevitch, Vincent Joineau, Magda de Avelar Pinheiro, Reine Flora Yaoundé, Julián Sobrino Simal, Guido Zucconi

l'UTBM EN VIDEO

UNIVERSITÉ DE TECHNOLOGIE DE BELFORT-MONTBÉLIARD

90010 Belfort cedex
Tel : +33 (0) 3 84 58 30 00
Fax : +33 (0) 3 84 58 30 30
Etablissement public membre de la Conférence des Grandes Ecoles (CGE), l’UTBM est habilitée par la Commission des Titres d’Ingénieur (CTI) à délivrer le titre d’ingénieur français et le label européen de qualité EUR-ACE pour la reconnaissance de ses 9 spécialités de diplôme d’ingénieur.


+ Mentions légales
+ Contacts

EN DIRECT SUR TWITTER