Les derniers ouvrages
 /  Les derniers ouvrages

Sous la direction de Yves-Claude Lequin et Pierre Lamard

À PARAÎTRE en 2021

Prix de vente ouvrage papier : 19 euros
Prix de vente ouvrage PDF : 13 euros
Prix de vente ouvrage papier & PDF : 21 euros
Parution : À paraître en 2021

ISBN ouvrage papier : 979-10-91901-??-?
ISBN ouvrage numérique : 979-10-91901-??-?
ISBN ouvrage papier & PDF : 979-10-91901-??-?
Format : 16 x 22 cm / 252 pages

  • fiche ouvrage
  • acheter en ligne chez notre diffuseur

Contenu : Issu d’une session scientifique du 45ème symposium du Comité International pour l’Histoire de la Technologie organisé par l’université Jean Monnet, à Saint-Etienne, en 2018 sur le thème « Les mutations technologiques, d’hier à demain. 50 ans d’ICOHTEC », cet ouvrage a pour ambition de mettre en relief l’extrême « protéiformité » du concept de démocratie technique. Après la publication d’Eléments de Démocratie technique (2015) et Devenir acteur dans une démocratie technique. Pour une didactique de la technologie (2017), cette troisième contribution collective à l’expansion d’une perspective démocratique en ce domaine part du principe que toute activité humaine comporte nécessairement une dimension technique. Or libres ou dominées, ces activités intègrent des contenus et des opérations variées à des échelles différentes. En permanence sous tension, elles sont perpétuellement modifiées par celles et ceux qui les réalisent, et pas seulement par ceux qui les conçoivent ou qui les « managent ».
Nous sommes ici, au coeur de l’histoire d’un processus qui interroge les modes de « gouvernementalité » des sciences et des techniques, le jeu des acteurs et la structure des décisions au sein des procédés de créativité ou de design et au bout du compte de l’innovation… mais quelles que soient les formes d’appropriation, de transgression, de consultation et surtout de délibération politique, le concept de démocratie technique ne peut être incarné que si l’ensemble des enfants, des adolescents, des étudiants puis des citoyens restent formés à devenir techniquement clairvoyants et compétents. C’est bien le sens de la montée en puissance de ce nouveau mouvement. Puisse le présent ouvrage contribuer à cette nécessaire prise de conscience.

Auteurs : Bertrand Bocquet, Noémie Boeglin, Aurélie Brayet, Vincent Dray,  Marie-Pierre Escudié, Thomas Le Guennic, Saliha Hadna, Yves-Claude Lequin, Pierre Lamard, Alexandre Moatti, Bénédicte Rey, Nicolas Simoncini, Mathieu Triclot, Luc Rojas

Sous la direction de Isabelle Huot et Emmanuel Triby

Prix de vente ouvrage papier : 18 euros
Prix de vente ouvrage PDF : 14 euros
Prix de vente ouvrage papier & PDF : 20 euros
Parution : Décembre 2020

ISBN ouvrage papier : 979-10-91901-41-3
ISBN ouvrage numérique : 979-10-91901-42-0
ISBN ouvrage papier & PDF : 979-10-91901-43-7
Format : 16 x 22 cm / 264 pages

Contenu : L’analyse de l’activité est aujourd’hui au cœur des recherches en sciences humaines et sociales. Pourtant, rares sont les travaux qui portent sur l’activité de recherche elle-même ; non pas la démarche de recherche, non pas le métier, ses caractéristiques, mais l’activité, comme toutes les activités humaines ; une activité spécifique pourtant, une activité composite et variable, une activité différenciée suivant les champs et les temps de la recherche. Une équipe du Laboratoire Interuniversitaire en Sciences de l’Éducation et de la Communication (LISEC) propose aujourd’hui une enquête exploratoire sur différents objets composant l’activité du chercheur.
Faisant écho aux enseignements des études nationales et internationales sur cet objet, la première partie présente une série d’enquêtes – quantitatives et qualitatives – présentant les caractéristiques sociodémographiques et institutionnelles de l’activité du chercheur et de son parcours professionnel, ainsi que sur les représentations et conceptions qu’en produisent les chercheurs eux-mêmes.
Une deuxième partie tente de saisir le travail réel que le chercheur opère à partir des prescriptions et des contraintes qui pèsent sur son activité. L’engagement du chercheur trouve alors son sens en termes de compétences mobilisées, de la place décisive de l’écrit dans cette activité, de la documentation à la publication, mais également dans le déploiement de son activité d’enseignement.
Dans la 3ème partie, différentes modalités d’implication du chercheur apparaissent comme autant d’interactions agissant à la fois sur les méthodes et les pratiques de la recherche, et sur ses résultats. La part de subjectivité irréductible dans la recherche prend différents visages comme autant de façons de se remettre au cœur de la recherche.

Auteurs : Vanessa Boléguin, Louis Durrive, Mélodie Faury, Stéphane Guillon, Isabelle Houot, Sophie Kennel, Nathalie Lavielle-Gutnik, Hugues Lenoir, Charlyne Millet, David Oget, Magali Roux, Mary Schirrer, Daniel Schmitt, Michel Sonntag, Emmanuel Triby

sous la direction de Marie-Asma Ben Othmen, Michel J.F. Dubois et Loïc Sauvée

Prix de vente ouvrage papier : 15 euros
Prix de vente ouvrage PDF : 11 euros
Prix de vente ouvrage papier & PDF : 17 euros
Parution : Décembre 2020

ISBN ouvrage papier : 979-10-91901-47-5
ISBN ouvrage PDF : 979-10-91901-48-2
ISBN ouvrage papier & PDF : 979-10-91901-49-9
Format : 14,8 x 21 cm / 264 pages

Contenu : Les élevages et les filières des produits d’origine animale vivent de plein fouet la révolution numérique. Parallèlement nous assistons à une exigence sociétale d’évaluation du bien-être animal, à une baisse de la consommation de produits animaux et à l’apparition du refus de consommer des produits d’origine animale. Cet ouvrage, à partir de récits professionnels d’éleveurs et de développeurs de solutions numériques et d’exposés de chercheurs en sciences animales, en anthropologie et en sciences sociales, a pour ambition d’appréhender les sens de ces évolutions sous tensions et d’en saisir les enjeux. On y voit que l’animal, au statut souvent ambigu, amène une complexification du rapport au technique par la profonde diversité tant de ses fonctions, réelles et symboliques, que de ses usages : auxiliaire de production, repère temporel et culturel, amendements des sols, source d’aliments, de textiles, cuirs, matériaux, énergie. Il occupe une place centrale dans la constitution des systèmes agricoles. L’animal s’intègre ainsi dans la production agricole selon une triple co-constitutivité et dans un triptyque relationnel homme/animal/technique. Ce sont les liens et les rapports entre ces trois composantes, leur intensité, les modalités de leur exercice, qui sont les agents de l’évolution. La dimension des élevages et la façon dont les entités techniques innovantes intègrent ce choix conduisent à des combinaisons d’échelle, du niveau microtechnique aux réseaux macrotechniques, dans lesquelles se jouent les évolutions techniques liées à l’animal : singularisation des élevages à une échelle « humaine », standardisation des dispositifs techniques, de certaines opérations techniques, des réseaux techniques, dans les communautés de pratiques entre éleveurs. La diversité dont témoignent les cas développés dans cet ouvrage permet de saisir la dimension socio-économique et ses dynamiques sociotechniques, la dimension écologique par la place de l’animal dans les processus agroécologiques et la dimension technologique favorisant l’innovation ouverte. Au final on peut s’attendre à ce que ces nouvelles possibilités de constitutivité conjointe du triptyque technique/animal/humain conduisent à un bouleversement des rôles que les animaux joueront dans l’agriculture et l’alimentation de demain.

Contributeurs : Marie-Asma Ben Othmen, Philippe Barthès, Daniel Cluzeau Éline Dubarral, Michel J. F. Dubois, Julie Dewez, Fatma Fourati-Jamoussi, Michaël Gandecki, Jean Gabriel Levon, Séverine Lagneaux, Loïc Sauvée, Guillaume Schlur, Jacques Servière, Michel Welter

Capsule vidéo : Présentation de l’ouvrage par Michel Dubois, Expert référent en sciences de l’agriculture – Unilasalle

Les femmes dans l’enseignement technique et scientifique
14‑18 au prisme des regards (inter)nationaux

Prix de vente ouvrage papier : 21 euros
Prix de vente ouvrage PDF : 15 euros
Prix de vente ouvrage papier & PDF : 23 euros
Parution : novembre 2020

ISBN ouvrage papier : 979-10-91901-44-4
ISBN ouvrage PDF : 979-10-91901-45-1
ISBN ouvrage papier & PDF : 979-10-91901-46-8
Format : 16 x 22 cm / 264  pages

Contenu : Le n° 11 des Cahiers de RECITS comprend :
PARTIE I
• Passes d’armes autour de The Big Parade. Le spectacle hollywoodien en question
• La réception française de Dawn (1928) de Herbert Wilcox : le cinéma comme révélateur des nationalismes
• Okraïna (1933)
• Construction organique, mort et sacrifice : L’imaginaire technologique du nationalisme allemand dans l’entre-deux-guerres
La Grande Guerra de Monicelli, rupture de la représentation de la Première Guerre mondiale dans le cinéma italien.
PARTIE II
• Des écoles de dessin pour les jeunes filles.L’exemple de Limoges, années 1850-1880
• La place des femmes dans l’enseignement technique agricole en France, XIXe-XXe siècles
• Le genre de la formation professionnelle agricole. Le cas de la viticulture française (1880-1960)
• L’enseignement technique rural au féminin. L’exemple de quelques écoles ménagères agricoles privées du Doubs (années 1900-1960).
• Ingénieur au féminin : le cas des premières diplômées de l’École supérieure d’Agriculture d’Angers
• Les étudiantes-ingénieurs de l’UTBM (1985-2016) : entre épiclérat, transmission maternelle et moder
COMPTE-RENDU
• Réflexions sur l’histoire des sciences et des techniques à partir d’une publication récente

Sous la direction de John Didier et Nathalie Bonnardel

Prix de vente ouvrage papier : 17 euros
Prix de vente ouvrage PDF : 12 euros
Prix de vente ouvrage papier & PDF : 19 euros
Parution : Mars 2020

ISBN ouvrage papier : 979-10-91901-38-3
ISBN ouvrage PDF : 979-10-91901-39-0
ISBN ouvrage papier & PDF : 979-10-91901-40-6
Format : 16 x 22 cm / 276 pages

Contenu : Cet ouvrage collectif présente des travaux portant sur la conception d’un artefact, d’un objet ou d’un système, fondés sur des ancrages scientifiques complémentaires, à savoir la psychologie cognitive, l’ergonomie, la didactique, les sciences de l’ingénieur, la philosophie, les sciences de l’éducation, l’histoire, le design, l’architecture et la poïétique. Il propose des éclairages spécifiques de l’activité de conception, considérée ici comme une activité complexe qui mobilise différents savoirs particulièrement précieux pour repenser la formation des individus à différents niveaux. Que l’on parle d’experts, de spécialistes en devenir, de novices ou de profanes de la conception, cette activité recèle un potentiel pour le développement de l’humain et mérite d’être enseignée dès le plus jeune âge.
Les travaux portant sur la didactique de la conception, menés en contextes de formation, soutiennent que cette activité complexe peut être un levier participant au développement et à l’apprentissage de l’individu. Cette activité permettrait d’associer approches créative, pragmatique et intellectuelle. Plus encore, la conception déployée en contexte de formation mobilise des capacités participant à l’émancipation de l’individu, en le rendant capable de modifier ses points de vue ainsi que sa manière de s’approprier le savoir.

Auteurs : Raquel Becerril Ortega, Nathalie Bonnardel, Anne Clerc-Georgy, Marjolaine Chatoney, Denis Choulier, Marianne Chouteau, John Didier, Sophie Farsy, Joëlle Forest, Fabrice Gunther, Jean-François Hérold, Patrice Laisney, Yves-Claude Lequin, Pierre Litzler, Daniel Martin, Grégory Munoz, Christophe Moineau, Céline Nguyen, Alex Sandro Gomes, Éric Tortochot, Olivier Villeret, Sandro Gomes, Éric Tortochot, Olivier Villeret

Aurélie Brayet

Prix de vente ouvrage papier : 15 euros
Prix de vente ouvrage PDF : 11 euros
Prix de vente ouvrage papier & PDF : 17 euros
Parution : Décembre 2019

ISBN ouvrage papier : 979-10-91901-34-5
ISBN ouvrage PDF : 979-10-91901-35-2
ISBN ouvrage papier & PDF : 979-10-91901-36-9
Format : 14,8 x 21 cm / 240 pages

Contenu : Nous avons tous en tête ce célèbre refrain de la Complainte du Progrès de Boris Vian. Objet de désir, témoin emblématique de la société de consommation, le réfrigérateur est aujourd’hui un objet ménager indispensable. Si aujourd’hui le taux d’équipement des foyers français en réfrigérateur dépasse les 98 %, seuls 7,65 % des français en possédaient un en 1956. En un peu plus d’un demi-siècle, ce « brave frigo » a envahi nos cuisines. Ce « frigo », que nous ne voyons plus, objet d’attention des constructeurs et de désir pour des millions d’hommes et de femmes dans les années 1950, a pourtant été pensé par de grands noms du design. Cet invisible-indispensable est aussi un symbole de notre société : ventre de la société de consommation, facteur-symptôme de la crise environnementale, œuvre d’art au musée…
Objet technique, culturel et social complexe fortement marqué par l’esprit des Arts ménagers, le réfrigérateur se singularise parmi les autres objets qui peuplent nos cuisines. L’histoire du réfrigérateur, technique, sociale et culturelle traverse les époques, raconte celle des familles, des nations et finalement la « grande histoire », c’est aussi la chronique d’une grande aventure, voire d’une « guerre », scientifique et technique : celle de la conquête durant le XIXe siècle par les chercheurs, de solutions pour améliorer la production de froid avant de la rendre accessible à tous au XXe siècle.

Sous la direction de John Didier, Grazia Giacco et Sabine Chatelain

Prix de vente ouvrage PDF : 9,90 euros
Parution : Juillet 2018

ISBN ouvrage numérique : 979-10-91901-33-8
Format : 16 x 22 cm / 232 pages

Contenu : Cet ouvrage collectif contribue à la réflexion actuelle axée sur la portée épistémologique et didactique des disciplines scolaires. Adopter une posture d’auteur, favoriser des approches didactiques qui remettent au centre les pratiques de création : ces actes sollicitent un nouveau rapport aux savoirs et créent des nouvelles traces dans l’espace de la culture. Au gré des différents chapitres, les auteurs investiguent une compréhension de la culture en tant qu’aptitude à créer et à structurer le savoir dans son épaisseur. Aussi, il est nécessaire de poser notre regard de chercheurs, didacticiens, artistes, sur ces questions qui émergent dès lors qu’on laisse dialoguer culture et création dans le champ de l’éducation et de la formation et dans la société d’aujourd’hui.

Auteurs : Raphaël Brunner, Sabine Chatelain, Séverine Desponds Meylan, Thierry Dias, John Didier, Grazia Giacco, Nicole Goetschi Danesi, Anja Küttel, Moira Laffranchini Ngoenha, Vincent Marbacher, Yves Renaud, Yvan Schneider, Tilo Steireif

sous la direction de Delphine Caroux, Michel J.F. Dubois et Loïc Sauvée

Prix de vente ouvrage papier : 15 euros
Prix de vente ouvrage PDF : 11 euros
Prix de vente ouvrage papier & PDF : 17 euros
Parution : Mai 2018

ISBN ouvrage papier : 979-10-91901-30-7
ISBN ouvrage PDF : 979-10-91901-31-4
ISBN ouvrage papier & PDF : 979-10-91901-32-1
Format : 14,8 x 21 cm / 200 pages

Contenu : L’agriculture contemporaine vit une mutation technique d’importance, et de manière concomitante l’agro-machinisme connait une transformation profonde. Cet ouvrage, en prenant appui sur des récits professionnels d’agriculteurs et d’entrepreneurs de l’agro-équipement ainsi que sur des exposés de chercheurs en sciences sociales et en sciences agronomiques, a pour ambition d’appréhender ces évolutions et d’en saisir leurs modalités.
En effet l’agro-équipement est un lieu majeur d’intégration des multifonctionnalités agro-écosystémiques permises par le monde vivant, végétal et animal. Les nouveaux moyens technologiques peuvent en augmenter et en intensifier les effets. Mais l’objet agromachinique, par sa plasticité et son adaptabilité aux diverses fonctions combinées à différents niveaux d’échelle – de la parcelle aux espaces virtuels, en passant par l’exploitation agricole – s’inscrit dans une multiplicité de configurations nouvelles, associant objets connectés, autonomie énergétique du système de production agricole, adaptations d’outils existants, invention d’outils…
Au coeur de ces transformations, certains agriculteurs s’inscrivent dans une volonté de transformation des modes de production par l’élaboration d’un projet global d’exploitation et contribuent à ces évolutions, développant leurs capacités d’invention et d’innovation techniques et/ou agro-machiniques. Cette capacité inventive renouvelée se fait le plus souvent en lien à de nouveaux milieux associés. L’évolution agro-machinique en cours pourrait ainsi pré-figurer un bouleversement des modes de création et de diffusion des savoirs et des techniques agricoles.

Contributeurs : Matthieu Arnoux, Marie-Asma Ben Othmen, Delphine Caroux, Petros Chatzimpiros, Corentin Cheron, Philippe Colin, Xavier David-Beaulieu, Arnaud De La Fouchardiere, Michel J.-F. Dubois, Fatma Fourati-Jamoussi, Michel Galmel, Perrine Herve-Gruyer, Romain Piovan, Loïc Sauvée.

sous la direction de Marianne Chouteau, Joëlle Forest et Céline Nguyen

Prix de vente ouvrage papier : 14 euros
Prix de vente ouvrage PDF : 9,80 euros
Prix de vente ouvrage papier & PDF : 16 euros
Parution : Mars 2018

ISBN ouvrage papier : 979-10-91901-27-7
ISBN ouvrage PDF : 979-10-91901-28-4
ISBN ouvrage papier & PDF : 979-10-91901-29-1
Format : 14,8 x 21 cm / 200 pages

Contenu : L’innovation est incontestablement l’un des mots-clés de ces dernières années. Facteur de croissance et source d’espoir, elle ne cesse de susciter l’intérêt des entreprises, associations ou collectivités. Les contributions rassemblées dans cet ouvrage visent ainsi à mettre à jour le « mode d’existence des innovations » pour reprendre l’expression du philosophe Gilbert Simondon, dont la pensée féconde nous aide à penser la technique et à en faire un élément de culture.
Ce livre a donc pour vocation d’éclairer notre compréhension du processus d’innovation en nous posant les questions suivantes : quel est le rôle de l’innovateur ? Dans quelle mesure l’environnement social, culturel, politique etc., influe-t-il la genèse de l’innovation ? Repère-t-on la mise en œuvre de la rationalité créative durant le processus de conception ?
Pour y répondre nous proposons au lecteur une approche historique et originale, celle des biographies qui de fait, incluent l’environnement d’action. Nous faisons le pari que la biographie d’innovation constitue un vecteur d’intelligibilité de la genèse des innovations. Les sept chapitres de cet ouvrage constituent un matériau utile qui met en lumière les individus impliqués dans le processus d’innovation tout en mettant également en évidence les conditions dans lesquelles ces innovations peuvent voir le jour. Les biographies d’innovations au cœur de cet ouvrage nous permettront de voyager dans le temps (du XVe siècle à aujourd’hui) et dans des univers techniques et scientifiques variés : de la céramique commune au rivet hydraulique en passant par l’imprimerie, l’horlogerie ou l’industrie automobile jusqu’à la chimie et l’instrumentation scientifique.

Contributeurs : Marianne Chouteau, Jérôme Fatet, Joëlle Forest, Bruno Jacomy, Philippe Jaussaud, Pierre Lamard, Alain P. Michel, Martine Mille, Céline Nguyen.

l'UTBM EN VIDEO

UNIVERSITÉ DE TECHNOLOGIE DE BELFORT-MONTBÉLIARD

90010 Belfort cedex
Tel : +33 (0) 3 84 58 30 00
Fax : +33 (0) 3 84 58 30 30
Etablissement public membre de la Conférence des Grandes Ecoles (CGE), l’UTBM est habilitée par la Commission des Titres d’Ingénieur (CTI) à délivrer le titre d’ingénieur français et le label européen de qualité EUR-ACE pour la reconnaissance de ses 9 spécialités de diplôme d’ingénieur.


+ Mentions légales
+ Contacts

EN DIRECT SUR TWITTER