Patrimoine industriel et matériaux anciens au regard
de la transition écologique

Présentation

Dans le contexte de la transition énergétique et de l’intérêt du réemploi du bâti existant, l’évaluation des propriétés et des performances des matériaux du patrimoine bâti est indispensable pour proposer des solutions de rénovation adaptées aux structures en place. Si ces solutions doivent respecter la législation en
vigueur et tendre vers une réduction des émissions CO
2 elles ne doivent pas pour autant altérer la valeur patrimoniale des édifices. Sauvegarder le patrimoine immobilier peut ainsi répondre tant aux enjeux de préservation historique, de qualité paysagère et d’identité territoriale, qu’aux défis environnementaux et énergétiques.
L’objectif de ce colloque est double.
D’une part, il vise à procéder
à un état des lieux des acteurs et des recherches engagés dans l’étude des matériaux du patrimoine, en particulier industriel, afin d’accroître la connaissance, puis à constituer un consortium de recherche. D’autre part, l’ambition est de conjuguer les compétences entre institutions académique/scientifique et praticiens, et ce faisant, recourir à l’interdisciplinarité par le croisement de méthodes développées en ingénierie et en sciences historiques.
Nombre de pays sont confrontés à la reconversion d’espaces ur
bains déshérités de valeur patrimoniale. Par l’enrichissement de regards issus d’autres pays, cette rencontre vise à aborder de préoccupations très contemporaines dépassant les frontières de l’Hexagone, à l’heure où le GIEC vient de rendre la dernière partie de son 6e rapport d’évaluation et de lutte contre le réchauffement climatique.

16 et 17 juin 2022
Bâtiment 66 - 3 rue de la Découverte, Techn’Hom, Belfort

Organisé par le laboratoire FEMTO-ST/RECITS - UMR 6174-CNRS, et le laboratoire LMC-IRAMAT - UMR 7065-CNRS, UBFC - Université de technologie Belfort-Montbéliard

16 juin 2022
  • 8h30

    Café d’accueil

  • 9h00

    Introduction : contexte scientifique, Marina GASNIER, professeur, UTBM
    Présidence de séance : Karen BOWIE, professeur Émérite, ENSA Paris-La Villette

  • 9h30

    Analyse de l’influence de la corrosion sur les éléments de charpente métallique d’une GHV-SNCF pour orienter les choix de rénovation
    Aurélie MARTIN-LEBREDONCHEL, référente technique Grandes Halles Voyageurs chez SNCF Gares & Connexions

  • 10h00

    Les techniques constructives du béton : une approche historique à travers l’exemple de bâtiments du patrimoine industriel ferroviaire, Ateliers de La Mulatière, Halle SERNAM
    Stéphanie MICHUT, CIFRE PhD univ. Lyon 2 – Laboratoire LARHRA (UMR 5190) – ARCHIPAT, Lyon.

  • 10h30

    Pause

  • 11h00

    Une étude de cas : la gare de l’Est et la gare de Lyon
    Véronique VESTON, architecte du patrimoine, référente nationale des Grandes Halles Voyageurs pour AREP (filiale SNCF Paris)

  • 11h30

    La reconversion du patrimoine industriel en Italie
    Massimo PREITE, professeur Emerite Université de Florence (Italie)

  • 12h00

    Approche globale pour une rénovation énergétique durable Typologies architecturales et constructives des immeubles d’habitation en Suisse romande
    Stéphanie SCHWAB, ingénieur-architecte SIA Institut TRANSFORM, Haute école d’ingénierie et d’architecture (HES-SO), Fribourg (Suisse)

  • 12h30

    Déjeuner

  • 14h00

    Le stuc, de chaux et/ou de plâtre, matériau méconnu du patrimoine industriel : le cas de la Banque d’Espagne à Madrid
    César Prieto PÉROCHON, Master en histoire des techniques univ. Bordeaux

  • 14h30

    Les bâtiments de type haussmannien et l’altération atmosphérique des toitures. Quel avenir ?
    Aline PETITMANGIN, LISA, UMR- CNRS-7583, Université Paris-Est Créteil

  • 15h00

    La corrosion des structures en fonte dans des bâtiments du patrimoine industriel : le cas de l’usine Japy de Fonteneilles
    Valentina VALBI,, post-doctorante LMC- IRAMAT (UMR 7065), UTBM

  • 16h00

    Pause

  • 16h30

    Table ronde animée par Marina Gasnier : Réflexion collective et pluridisciplinaire sur les choix techniques de reconversion des édifices patrimoniaux dans la lutte contre le réchauffement climatique.
    Jean-Bernard MÉMET et Marine BAYLE A-Corros Expertise Arles ; Véronique VESTON et/ou Aurélie MARTIN- LEBREDONCHEL AREP filiale SNCF Paris ; Magali PERRIN, ARCHIPAT ; KAREN BOWIE, professeur Émérite, ENSA Paris- La Villette

  • 18h00

    Synthèse/conclusion, Philippe DILLMANN, directeur de recherche, IRAMAT-CNRS (UMR 7065)

  • 19h30

    Dîner en commun

17 juin 2022 : visites de terrain
  • 9h30

    Usine des Fonteneilles, à Beaucourt

  • 10h30

    Forges de Grandvillars

  • 12h30

    Apéritif déjeunatoire à la Maison des Humanités, UTBM Sevenans

Comité scientifique
  • Marine BAYLE, docteur – ingénieur en physique-chimie des matériaux, co-gérante de la société A-CORROS expertise , Arles
  • Marion BERRANGER, ingénieure de recherche, LMC-IRAMAT (UMR 7065-CNRS), UTBM
  • Karen BOWIE, professeur Émérite, ENSA Paris-La Villette
  • Philippe DILLMANN, directeur de recherche – LAPA-IRAMAT (UMR 7065-CNRS), Université Paris-Saclay
  • Marina GASNIER, professeur, UTBM – FEMTO-ST/RECITS (UMR 6174)
  • Jean-Bernard MÈMET, docteur en sciences des matériaux, co-gérant de la société A-CORROS expertise, Arles
  • Delphine NEFF, directrice de recherche, LAPA-NIMBE (UMR 3685-CEA), Université Paris-Saclay

 

Renseignements

Catherine CUISANCE
03 84 58 32 71


Marina GASNIER
marina.gasnier@utbm.fr

UNIVERSITÉ DE TECHNOLOGIE DE BELFORT-MONTBÉLIARD

90010 Belfort cedex
Tel : +33 (0) 3 84 58 30 00
Fax : +33 (0) 3 84 58 30 30
Etablissement public membre de la Conférence des Grandes Ecoles (CGE), l’UTBM est habilitée par la Commission des Titres d’Ingénieur (CTI) à délivrer le titre d’ingénieur français et le label européen de qualité EUR-ACE pour la reconnaissance de ses 9 spécialités de diplôme d’ingénieur.


+ Mentions légales
+ Contacts

EN DIRECT SUR TWITTER


Aller au contenu principal