Management des risques
 /  Management des risques

L’humanité s’affronte depuis toujours aux risques naturels ainsi qu’à ceux résultants de ses activités. Les risques environnementaux en relation avec l’évolution des matériaux et des procédés industriels de plus en plus complexes, les risques technologiques en relation avec les machines, les processus auxquels il est demandé d’être de plus en plus performants et les risques économiques et financiers en relation avec la gestion des affaires, des entreprises et l’assurance des personnes et des biens. Toute action, toute initiative comporte une part de risque et d’incertitude. Pour tout être, le risque est consubstantiel à l’existence. Toute activité industrielle ou d’entreprise comporte des risques. Ceux-ci suscitent, tant de la part du public que des acteurs de l’entreprise, des interrogations, des attentes, des exigences. Ceci fait donc obligation à tout industriel, dont les activités sont porteuses d’inconvénients et de risques, d’apporter des réponses aux interrogations ainsi exprimées :

– en tout premier lieu, il lui revient de montrer que l’initiative ou le projet envisagé (nouveau produit, nouvelle activité), s’inscrit dans un contexte d’amélioration, c’est-à-dire de recherche d’un « bien », d’un « mieux », d’un « plus » et que les « bienfaits » attendus sont bien en mesure de compenser les « inconvénients » qui peuvent en résulter

– il convient ensuite de montrer que, dans le cadre des connaissances et des techniques du
moment, les risques associés à l’activité envisagée (ou à l’usage du produit) ont été correctement identifiés et que les dispositions pour en assurer la maîtrise ont été définies et mises en œuvre

On peut, sur la base d’un certain nombre d’éléments scientifiques et techniques, se donner une image « technique » répondant aux critères « d’objectivité » du risque associé à une activité. La notion de risque revêt, cependant, également une composante subjective liée aux composantes socioculturelles « du moment et du lieu ». Ce « risque perçu », résultante des appréciations individuelles et collectives, est un construit « social ».
La formation proposée prend sa motivation de ces réalités, industrielles, sociales et économiques. Elle veut apporter aux auditeurs les méthodologies, les démarches, les méthodes et les outils pour acquérir le savoir-faire et savoir être nécessaire à la gestion globale des risques.

  • Définition du concept « risque », une vue globale du management des risques, définitions et glossaire
  • Analyse et/ou gestion des risques et sûreté de fonctionnement
  • La stratégie, les objectifs, les actions, les méthodes et les résultats attendus
  • Industrialiser le management des risques.
  • Les éléments du Processus « Management des Risques », l’évaluation du risque
  • Les composantes du risque : menace, attaque, vulnérabilité
  • L’atténuation du risque, le risque résiduel
  • Les besoins, les données, les méthodes et les conséquences du management des risques

Ingénieurs et assistants d’ingénieurs de bureaux d’études, services de production, de conception, de marketing…

Intervenants

Raed KOUTA – Maître de Conférences – Enseignant Chercheur au laboratoire IRTES/M3M de l’UTBM.

Durée de la formation

3 jours, soit 18 à 21 heures de formation

Lieu

Sur la base de 6 participants :
– A l’UTBM
– En entreprise

l'UTBM EN VIDEO

DÉTOURS : LE SITE D'INFOS

detours

ACTUS

UNIVERSITÉ DE TECHNOLOGIE DE BELFORT-MONTBÉLIARD

90010 Belfort cedex
Tel : +33 (0) 3 84 58 30 00
Fax : +33 (0) 3 84 58 30 30
Etablissement public membre de la Conférence des Grandes Ecoles (CGE), l’UTBM est habilitée par la Commission des Titres d’Ingénieur (CTI) à délivrer le titre d’ingénieur français et le label européen de qualité EUR-ACE pour la reconnaissance de ses 9 spécialités de diplôme d’ingénieur.



+ Mentions légales

EN DIRECT SUR TWITTER