Ingénierie et Management des Systèmes Industriels
 /  Ingénierie et Management des Systèmes Industriels

Systèmes industriels : le terrain des ingénieurs

Agro-alimentaire, aéronautique, automobile, horlogerie, luxe, énergie, transport, pharmacie… De toutes tailles et de tous secteurs, les entreprises s’accordent sur le profil de l’ingénieur en systèmes industriels : un acteur de terrain capable de coordonner des partenaires de tous métiers, en s’appuyant sur sa culture scientifique solide, son approche pragmatique et son réflexe du travail en équipe.
On vous attend sur le terrain !

La formation IMSI est pluridisciplinaire : conception mécanique, automatismes, procédés de fabrication, organisation industrielle, qualité, management de projets… Côté virtuel, le couplage CAO + usine numérique permet de concevoir un produit en 3D, de représenter les étapes de sa fabrication, de modéliser les machines, et simuler les flux. Côté réel, les moyens et plates-formes pédagogiques sont un lieu d’expérimentation des technologies de production : usinage à grande vitesse, découpe par jet d’eau, métrologie 3D laser, injection plastique, fabrication additive, robotique industrielle… Enfin sur les lignes de production de l’usine-pilote, l’étudiant se confronte à des situations réalistes (résolution de problèmes – amélioration continue) qui le préparent au rôle d’animateur d’un ingénieur de terrain.

Objectifs de la formation
  • Industrialiser un produit, concevoir l’ensemble d’une usine ou le détail d’une machine, mettre au point un procédé nouveau : c’est le domaine de l’ingénierie de process
  • Piloter une installation industrielle, animer une équipe ou un projet : c’est le domaine du management de process, qui mêle les aspects humains (animation) et techniques (gérer un parc de machines, optimiser un flux)

 

  • DUT (GMP, MP,  QLIO, GIM, GEII)
  • CPGE (maths SPE, toutes filières)
  • Licence, licence pro
  • Prépa intégrée     Master 1
  • BTS (IPM, CPI, MI, CIRA …)

  • La production (fabrication – assemblage), l’organisatio
  • La robotique, l’automatique
  • La mécanique, les matériaux
  • La conception et la fabrication assistée par ordinateur (CAE, CFAO).
  • La qualité, l’amélioration continue (lean manufacturing, six-sigma)
  • La logistique industrielle, la gestion de production
  • L’animation d’équipe, le management de projet

Devenez  :
  • ingénieur bureau d’études
  • ingénieur méthodes, ingénieur industrialisation
  • ingénieur responsable de production
  • ingénieur qualité
  • ingénieur maintenance
  • ingénieur logistique
  • ingénieur projet
  • ingénieur amélioration continue

Du virtuel au réel : imaginez un système industriel complet et testez son fonctionnement, grâce à vos compétences en conception mécanique, robotique et automatisme, et à votre maîtrise des logiciels CAO, usine numérique et simulation de flux.

L’objectif de la filière Ingénierie Numérique de Process est de former des ingénieurs capable de spécifier, concevoir, simuler et évaluer la rentabilité de systèmes industriels, tant du point de vue de leur partie opérative que de leur partie commande, en utilisant les processus et méthodes d’Ingénierie des Systèmes et les outils d’Usine Numérique (Delmia Process Engineer, Delmia V5, Delmia Automation V5 de Dassault Systèmes).

Le développement de ces systèmes industriels se décline en 3 niveaux

  • système logistique
  • système de production
  • cellule de production (robotisée, manuel, etc.) qui structurent les enseignements spécifiques à la filière (voir figure).

vig-filiere-inp_imsi-utbm

L’Usine Numérique est une thématique en pleine essor aujourd’hui dans le milieu industriel. Un des objectifs principaux est de pouvoir valider sur un modèle numérique les temps de cycle et le bon fonctionnement des programmes robotique et d’automates avant la mise mise en service, et de constituer ainsi un référentiel numérique du système industriel.

Les missions confiées aux ingénieurs de la filière INP relèvent du domaine de l’industrialisation et des méthodes.

L’objectif de la filière Logistique et Organisation Industrielle est de former des ingénieurs capables de concevoir et piloter la chaîne logistique d’une entreprise.

Tel un chef d’orchestre, ils doivent assurer la bonne coordination entre les différentes étapes du processus logistique depuis l’achat des matières premières jusqu’à la livraison des produits finis. Les missions confiées à ces ingénieurs peuvent être variées en fonction de la taille et du secteur d’activité de l’entreprise. Elles ont en commun la gestion et la maîtrise des flux physiques et d’informations tout au long de la chaîne logistique.

Les missions peuvent être d’ordre opérationnel (gestion des approvisionnements, des stocks, des tournées de distribution, des équipes,…) ou d’ordre stratégique (planification, sélection des fournisseurs, ouverture/fermeture de site, création du réseau de distribution…).

La formation au sein de cette filière prépare le futur ingénieur à la maîtrise des outils et des méthodes utilisés en management industriel et logistique (gestion de production et des stocks, ordonnancement, logistique et transport, ERP et systèmes d’information…). Des outils industriels sont utilisés comme support dans certains cours comme SAP, ORTEMS, QUEST,…

Produire plus propre, plus vite, moins cher ? Inventez et réalisez des procédés nouveaux aux performances accrues. Analysez les problèmes techniques au cœur des procédés de production, et créez des solutions innovantes.

L’ingénieur formé dans cette filière doit être en mesure de trouver des solutions innovantes aux problèmes liés à la transformation des matériaux (usinage, déformation plastique, injection, fonderie, moulage, prototypage, …)

Il développe des capacités d’observation et d’analyse des phénomènes physiques sur des installations industrielles de transformation (procédés). Il utilise et définit des moyens d’observation adaptés aux phénomènes étudiés (thermographie, vibration, efforts, etc).
Il exploite ses observations et les modélise. Il procéde à des campagnes d’expérimentation pour optimiser son outil de production.

Il développe également ses capacités d’invention et d’innovation pour améliorer ou créer des procédés.

Qualités et forces de l’ingénieur IMSI – Innovation et conception de procédés (ICP)
  • Sa curiosité et son esprit d’observation
  • Sa capacité à analyser et comprendre les systèmes et les machines de production
  • Son goût pour la technique et ses évolutions
  • Sa volonté à faire évoluer et toujours innover en se basant sur des outils et des méthodes d’analyses scientifiques
Exemples de développement de procédés innovants :

Fluo perçage céramique, durcissement par malaxage nano structurant, optimisation de l’usinage des composite pour outils diamant, refroidissement cryogénique pour l’usinage des plastiques,  usinage des superalliages,  usinage grande vitesse multiaxes, usinage par jet d’eau, usinage robotisé, soudure par diffusion …

Egalement réalisation de machines spécialisées : emballage géotextile, agrafage de calendriers, enrouleurs de bâche, soudure par friction, tapis roulants avec reconnaissance de forme pour le tri de pièces, …

Observer, comprendre, agir ! Relevez les challenges de l’amélioration continue (qualité, délais, rentabilité, vie au travail, environnement) grâce à vos compétences techniques et méthodologiques (lean management, 6-sigma…).

Cette filière a reçu le label du Pôle de compétitivité Véhicule du Futur.

Métier

L’ingénieur en Qualité et Performance Industrielle est le garant de la qualité des process de l’entreprise, ainsi que de la maitrise de la sécurité et du respect de l’environnement.

Ingénieur de terrain, en relation avec tous les services de l’entreprise, il suit le produit de sa conception à son industrialisation, en veillant au respect de la qualité, des délais et des coûts.

Il identifie les dysfonctionnements et élabore des plans d’action de progrès afin d’améliorer les process, qu’il suit par la mise en place d’indicateurs de performance.

Il organise et pilote les chantiers d’amélioration et de résolution de problèmes, en s’appuyant sur les méthodes d’amélioration continue.

Il anime et forme des équipes pluridisciplinaires au progrès permanent.

Compétences requises
  • Maitriser les process et communiquer avec l’ensemble des services de l’entreprise
  • Maîtriser les méthodes et outils liés à l’amélioration continue (lean, six sigma, TPM, …).
  • Maîtriser la mesure
Qualités requises
  • Méthode, rigueur, analyse et synthèse, sens de l’organisation et aussi créativité et innovation
  • Etre force de proposition, communiquer, convaincre et fédérer les équipes autour d’un objectif commun
  • Ecouter pour faire remonter les besoins et suggestions émis par le personnel

  • Robots industriels
  • Ligne automatisée
  • Régulation et asservissements

  • Centre d’usinage grande vitesse 5 axes UGV
  • Machine de prototypage de grandes dimensions
  • Machine d’électro-érosion à fil
  • Machines-outils instrumentées (efforts, vibrations, ingénierie thermique)
  • Machines de déformation plastique
  • Soudage, découpe, plasma
  • Usinage par jet d’eau 5 axes

  • Machine à mesure tri-dimensionnelle (MMT)
  • Scanner laser 3D
  • Projecteur de profil, profilomètre

  • Atelier composites
  • Presse injection plastique
  • Presse de thermoformage
  • Laboratoire de caractérisation (viscosimètre…)

  •  Métallurgie
  • Traitements thermiques

  •  CFAO : CatiaV5
  • Usine numérique : DelmiaV5, Delmia Automation V5, Delmia Process Engineer
  • Simulation de flux : Quest, Impact
  • ERP : Sap
  • Ordonnancement : Prelude
  • Robotique : Fanuc, Roboguide, Kawasaki, PC-Roset, Staübli Robotics Suite
  • Automatismes : Siemens Step7, Labvew
  • Outils pour l’ingénieur : MS Project XL, VBA, Matlab

Playlist Youtube du département IMSI
Mon passeport : technologie et production

“J’ai réalisé mon projet de fin d’études dans l’entreprise Armor, leader mondial des consommables pour l’impression par transfert thermique. J’ai intégré une équipe d’ingénieurs engagée sur des projets d’optimisation de procédés à forte valeur ajoutée technique.
Les compétences acquises lors de mes UV m’ont permis d’être rapidement opérationnel sur le terrain.
J’ai prolongé ma mission au sein du groupe par un VIE (Volontariat International en Entreprise), d’abord aux Etats-Unis où j’ai suivi la mise en service et la montée en charge d’un équipement
robotisé. Désormais à Singapour, je contribue aux projets industriels des filiales de la zone Asie/Pacifique dans des domaines variés : procédés, robotique, amélioration continue.”

Ronan Fontenay

Ronan Fontenay,
diplômé en 2014

NOS FORMATIONS D'INGENIEUR

brochure-ingenieur-utbm

l'UTBM EN VIDEO

UNIVERSITÉ DE TECHNOLOGIE DE BELFORT-MONTBÉLIARD

90010 Belfort cedex
Tel : +33 (0) 3 84 58 30 00
Fax : +33 (0) 3 84 58 30 30

Etablissement public membre de la Conférence des Grandes Ecoles (CGE), l'UTBM est habilitée par la Commission des Titres d'Ingénieur (CTI) à délivrer le titre d'ingénieur français et le label européen de qualité EUR-ACE pour la reconnaissance de ses 9 spécialités de diplôme d'ingénieur.

EN DIRECT SUR TWITTER