L'UTBM en image
Pôle éditorial 

Nos auteurs

Version imprimableSend by email

 


Paul Arthaud

Professeur agrégé, docteur en didactique de l’anglais. Enseignant de terrain, en collège et en lycée pendant de nombreuses années il s’est impliqué à divers titres dans la formation des enseignants. Il exerce actuellement à l’UTBM et s’est tourné vers la recherche en didactique des langues. Ses travaux portent sur l’utilisation des TICE (technologies de l’information et de la communication dans l’enseignement) et visent à intégrer les apports théoriques fournis par la recherche universitaire dans la pratique quotidienne de l’enseignant.


Jung Sook Bae

Jung Sook BAE est enseignant-chercheur de l’université de technologie de Belfort-Montbéliard. Elle est docteur de phonétique et docteur de Psychologie. Sa recherché porte sur les problèmes interculturels entre l’Asie et l’Europe, et leur impact pratique. Ses recherches actuelles concernent le perçu psycho-historique de l’occupation étrangère, en particulier sur la mémoire et la perception de l’occupation japonaise en Corée et de l’occupation allemande en France.

Photo Jung-Sook Bae


Robert Belot

Historien, est professeur à l'université de technologie de Belfort-Montbéliard, où il dirige le laboratoire IRTES-RECITS (EA n° 3897). Spécialiste de l'histoire politique de la France et de l'Europe au XXe siècle, ses travaux sont notamment consacrés au phénomène de l'engagement.

 

Photo Robert Belot


Lotfi Bennour

Est maître de conférences à l’université de technologie de Belfort-Montbéliard. Ses recherches portent sur les institutions américaines. Il a enseigné pendant quatre années à l’université du Kansas.

Photo Lotfi Bennour


Denis Choulier

Maître de conférences en mécanique, enseignant à l’université de technologie de Belfort-Montbéliard, chercheur au laboratoire M3M (laboratoire de mécatronique : méthodes, modèles et métiers). Son enseignement porte sur le choix des matériaux, la créativité technique (TRIZ, méthodes de créativité, analyse fonctionnelle …) et la conception, dans le cadre de formations d’ingénieurs à l'UTBM, et en formation continue en entreprises. Son activité de recherche porte sur l’observation et la modélisation de l’activité de conception innovante.

Photo Denis Choulier


Michel Cotte

Professeur émérite d’histoire des techniques de l’Université de Nantes. Ses travaux ont porté sur l’adoption de la révolution industrielle en France, notamment dans le génie civil et les transports. Il a effectué sa thèse sur les transferts techniques et l’innovation dans les entreprises de Marc Seguin, en France, dans les années 1815-1835. Il s’est intéressé aux ingénieurs et aux entrepreneurs de cette époque, à la circulation des idées techniques et à la naissance de la « veille technologique ». Il a effectué des recherches pionnières à propos de l’utilisation des outils de la CAO pour la compréhension et la retro-conception de machines du passé. Parallèlement, il a participé aux travaux de l’ICOMOS pour l’évaluation et le suivi des biens inscrits sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.



Photo Michel Cotte


Michel FAUCHEUX

Titulaire d’un doctorat d’état es lettres, il est actuellement  maître de conférences au centre des Humanités de l’INSA de Lyon ( UMR EVS 5600), centre dont il a été le directeur.
Ses travaux portent sur la relation entre mythes, récit, littérature et techniques. Parmi ses publications, on note :
2011 Auguste et Louis Lumière, Folio biographies, Paris, Gallimard.
2008  Norbert Wiener, le Golem et la cybernétique, Paris, Editions du Sandre
2007 (avec Joëlle Forest) Les recherches en sciences humaines dans les écoles d’ingénieurs, Paris, Petra.



Visuel


Luc Gwiazdzinski

Docteur en géographie et diplômé de l’IHEDATE, enseignant-chercheur à l’Université Joseph Fourier de Grenoble, membre du laboratoire Pacte territoire (UMR 5140 CNRS), président du Pôle des arts urbains et expert européen, il a dirigé de nombreux colloques et programmes de recherche sur les questions de développement urbain, de temps sociaux et de mobilité. Il a publié une dizaine d'ouvrages parmi lesquels : La ville 24h/24, 2002, Editions de l'Aube ; Si la ville m'était contée, 2005, Editions Eyrolles ; La nuit dernière frontière de la ville, 2005, Editions de l'Aube ; La nuit en questions, 2005, Editions de l'Aube ; Si la route m'était contée, 2007, Editions Eyrolles, Périphéries, 2007, l'harmattan ; La fin des maires, 2007, FYP Editions ; Nuits d'Europe, 2007, Pôle éditorial UTBM ; Urbi et Orbi. Paris appartient à la ville et au monde, 2010, Editions de l'Aube.
Site : http://www.estran-carnetsdetonnement.blogspot.com/




Photo Luc Gwiazdzinski


Laurent Heyberger

Laurent Heyberger est maître de conférences en histoire contemporaine au laboratoire IRTES-RECITS (EA n° 3897) et au Département Humanités de l’UTBM. Il poursuit actuellement des recherches sur l’histoire anthropométrique de la France et de l’Afrique Occidentale Française. Publications récentes : L’histoire anthropométrique en France (direction d’un numéro spécial d’Histoire Economie et Société, 2009, 1) L’Histoire anthropométrique (Peter Lang, 2011, volume 13 de « population, famille et société »).

 

Photo Laurent Heyberger


Christophe Maillard

Formateur en histoire-géographie à l'Ecole supérieure du professorat et de l'éducation de l'Université de Franche-Comté, l'auteur a soutenu un doctorat sur Pierre Biétry (1872-1918), leader des syndicats jaunes. Il travaille  plus globalement sur les questions d'intégration des milieux populaires à la matrice républicaine à travers différents vecteurs : les sports, l'école et le syndicalisme. Il a co-dirigé avec le philosophe Pierre Statius, l'ouvrage de François Furet : Révolution française, Grande Guerre, communisme, paru au Cerf en 2011.


Francis Peroz

PEROZ Francis est professeur d’histoire-géographie au lycée Courbet, à Belfort. Il est aussi chercheur associé au laboratoire IRTES-RECITS (EA n° 3897) de l’université de technologie de Belfort-Montbéliard. Il est l’auteur de nombreux ouvrages et articles, principalement historiques, sur la Franche-Comté.

 

Francis Peroz


Nathalie Kroichvili

Maître de conférérences en économie, Nathalie Kroichvili est  responsable administrative et scientifique du Master "Affaires industrielles internationales" et du Mastère spécialisé "Sino-European Industrial Management", délocalisé à Shanghai. Elle poursuit ses recherches au sein du laboratoire pluridisciplinaire en sciences sociales, IRTES-RECITS (EA n° 3897), dont elle a été directrice adjointe. Sa recherche porte sur la dynamique économique (dynamique des économies post-socialistes, mutations et réorganisation des activités productives au niveau international, évolution du travail et de l'emploi, dynamiques territoriales).

 

Photo Nathalie Kroichvili


Pierre Lamard

Professeur d’histoire industrielle, Pierre Lamard dirige le département « Humanités » de l’université de technologie de Belfort-Montbéliard, et inscrit ses recherches au sein du laboratoire IRTES-RECITS (EA n° 3897). Ses travaux portent sur les dynamiques d’entreprises. Il s’intéresse plus particulièrement à la question des interactions entre excellence industrielle et formation technologique.

 

Photo Pierre Lamard


Yves Lequin

Professeur agrégé d’histoire, chercheur au laboratoire IRTES-RECITS (EA n° 3897), son parcours suit trois décades : enseignant en lycée (Besançon), éditeur pédagogique public (CNDP), éditeur scientifique à l’université de technologie de Belfort-Montbéliard depuis 1999. Ses recherches portent principalement sur l’histoire du travail et des techniques, notamment sur les rapports entre enseignement supérieur français et technique ; il conçoit la technologie comme une science humaine.

 

Photo Yves Lequin


Abdeljalil Métioui

Après avoir enseigné dans plusieurs universités, Abdeljalil Métioui est présentement professeur au Département de didactique de l’Université du Québec à Montréal. Il est l'auteur de nombreux articles scientifiques dans les domaines de l'optique numérique, des conceptions scientifiques d'élèves et d'enseignants aux niveaux primaire, secondaire et au secteur technique au collégial. Il est aussi co-auteur d'un volume portant sur les technologies de l'électricité et il poursuit des recherches sur l'utilisation des TIC dans l'enseignement des sciences, sur l'histoire de la physique dans l'enseignement et l’apprentissage et sur la problématique de l'universalité et de l’ethnocentricité des conceptions scientifiques.

 

A.Metioui


Eric Monnin

Maître de conférences à l’Université de Franche-Comté - Docteur en sociologie, agrégé d’éducation physique et sportive. Responsable du département combat et du master Sport, Loisir et Développement Territorial (SLDT) ; ancien membre de l’équipe de France de judo.
Membre du Laboratoire Culture, Sport, Santé, Société (EA C3S).
Livres publiés : Éducation et olympisme en Europe (2012) ; De Chamonix à Vancouver (2010) ; L’olympisme à l’école ? (2008) ; Un secolo di olimpiadi invernali, (2006) ; De Chamonix à Salt Lake City - Un siècle d’olympisme (2001).
Distinctions : Chevalier de l’Ordre national du mérite, Chevalier de l’Ordre des Palmes académiques, médaille d’or de la Jeunesse et des Sports.



Photo Eric Monnin


Nuria Narvaiza-Mandon

Diplômée de l’Université de Navarre (Espagne). En 2004, elle a soutenu avec succès à l’Université de Strasbourg une thèse de doctorat d’Histoire intitulée L’explosion du chômage en Europe, une analyse nationale et régionale,1973-2000. En 2009, elle a publié, en collaboration avec Michel Hau, l’ouvrage Le chômage en Europe. Divergences nationales et régionales.

Photo Nuria Narvaiza-Mandon


Emmanuel Ngnikam

Né au Cameroun, Docteur Emmanuel NGNIKAM est Ingénieur diplômé de l’Ecole nationale supérieure polytechnique de Yaoundé (ENSP) où il est enseignant-chercheur. Il dirige l’Equipe Environnement et Sciences de l’Eau du Laboratoire Energie, Eau et Environnement de la même école. Expert réputé dans les domaines de l’eau, de l’assainissement et des déchets, il a notamment contribué à l’élaboration du document de stratégie nationale de Réduction de la Pauvreté en milieu urbain, ainsi que la politique d’accès à l’eau et l’assainissement en milieu rural au Cameroun. Il est auteur de deux ouvrages et de plusieurs articles scientifique dans le domaine des déchets, de l’eau et de l’assainissement.



Photo Emmanuel Ngnikam


Mohammed Sahsah

Né à Boulanouar, village minier d’Ourdigha, Mohammed Sahsah suit ses études secondaires à Khouribga, puis poursuit des études universitaires à Saint-Étienne (France), où il soutient une thèse en Histoire de la culture et de la civilisation du monde occidental, à l’origine de ce livre. Il occupe plusieurs fonctions dans le privé et dans le public : gestionnaire d’unité de profit, chargé de mission au ministère de l’Intérieur (à la préfecture du Territoire de Belfort). Actuellement, il est bibliothécaire à l’université de technologie de Belfort-Montbéliard, où il enseigne la pédagogie documentaire.

Photo Mohammed Sahsah


Ghislain Samson

Titulaire d’un doctorat (Ph.D.) en didactique des sciences au secondaire (Université du Québec à Trois-Rivières), Ghislain Samson est professeur au Département des sciences de l’éducation de l’UQTR. Spécialiste de la didactique des sciences, du transfert des apprentissages en mathématiques et en sciences, il s’intéresse également aux questions relatives au curriculum scolaire, à l’interdisciplinarité et à l’éducation relative à l’environnement. Outre ses intérêts de recherche en éducation scientifique et en histoire des sciences, il conduit également des recherches touchant les élèves en difficulté, l’employabilité et l’insertion socioprofessionnelles des jeunes.

Ghislain.Samson@uqtr.ca.


Edgard Strigler

Ingénieur CESTI et ISMCM (devenu Supméca), il a commencé sa carrière professionnelle en dirigeant le GRIF, société de recherche sous contrats dans le domaine de la tribologie. En 1972, il entra chez Sedis, alors filiale de Peugeot, et resta dans cette entreprise, spécialisée dans la fabrication de chaînes mécaniques, jusqu’à sa retraite en 1999. Il y a exercé de multiples fonctions techniques (essais, bureau d’études, qualité, R & D) puis devint directeur technique en 1987. En outre, il publia plusieurs articles techniques dans le domaine de la tribologie et dans celui de la chaîne mécanique. 
En 2001, il décida de s’intéresser à l’histoire du secteur industriel où s’est déroulé l’essentiel de sa carrière. Pour cela, il suivit plusieurs séminaires à l’EHESS, où il obtint un DEA en 2002, puis, en 2012, soutint avec succès une thèse en histoire intitulée « Les chaîniers français (1823-2005). De l’essor au déclin ».




edgard stigler


Emile Tanawa

Né au Cameroun, le professeur Emile Tanawa est Ingénieur de Génie Civil, spécialiste de l'aménagement, des sciences et techniques urbaines. Enseignant à l'Ecole nationale supérieure polytechnique de Yaoundé et membre fondateur du Laboratoire Environnement et Sciences de l'Eau. Il est auteur de plusieurs articles publiés dans des revues scientifiques et co-auteur de plusieurs ouvrages collectifs. Il est actuellement Directeur du Bureau Afrique de l'Ouest de l'Agence universitaire de la Francophonie à Dakar, après avoir assuré la direction du Bureau Caraïbe de septembre 2004 à décembre 2009.

Photo Emile Tanawa

  

Maxime Wack

Après un doctorat en informatique (Université de Technologie de Compiègne), Maxime Wack obtient en 2005 son habilitation à diriger des recherches (Université des Sciences de Lille). A l’UTBM, il  enseigne au sein du Département d’ingénierie informatique. En tant que chercheur, il fait parti du laboratoire Systèmes et Transports(SeT). Il est actuellement responsable de projets européens (ASSET et TELEFOT) en géopositionnement, systèmes embarqués et mobilité. Ses recherches portent plus globalement sur les méthodes formelles, la modélisation et le contrôle, les systèmes à événements discrets, l’optimisation, la sécurité, les signatures électroniques et leurs  certifications, l’informatique ubiquitaire et pervasive, les services basés sur la localisation et les réseaux distribués.



Photo MAxime Wack


Pierre Alain Weite

Après une dizaine d’années dans l’industrie, Pierre Alain Weite est enseignant à l’université de technologie de Belfort-Montbéliard, dont il dirige le département Ingénierie et Management de Process, et chercheur au laboratoire M3M. Ses enseignements portent sur la méthodologie de conception, le tolérancement géométrique et le management de projet ; ses thématiques de recherche concernent l’amélioration et l’enseignement des méthodes de conception ; son activité inclut également de nombreuses actions sur ces thèmes auprès des entreprises (sensibilisation, formation, accompagnement de projets).

Photo Pierre Alain Weite


 

retour en haut de la page Haut de page